Archives pour le mois juillet 2010

Faut-il réinventer le web pour les touchbooks ?Commentaires fermés

En ce moment il ne se passe pas une journée sans que j’entende parler de l’iPad. Et ça ne risque pas de s’arrêter car de nombreuses machines concurrentes sont en préparation chez Dell, HP, BlackBerry… J’ai déjà eu l’occasion de m’exprimer sur les nombreuses possibilités de ces machines (cf. Quels modèles d’interaction pour les touchbooks ?), mais aujourd’hui je m’interroge sur la pertinence de les assimiler à des ordinateurs.

En effêt, même si les touchbooks embarquent des composants électroniques et sont propulsés par des systèmes d’exploitation dérivés de l’informatique traditionnelle, le contexte d’usage de ces terminaux diverge complètement des usages que l’on peut faire avec un ordinateur. Comprenez par là que vous ne faite pas du tout la même chose assis à une chaise devant votre ordinateur (avec un grand écran, un clavier et une souris) qu’affalé dans votre canapé avec votre touchbook (et vos gros doigts).

Ainsi, Apple communique déjà sur les grands sites web proposant une version adaptée aux contraintes de son touchbook (pas de Flash, largeur d’écran limitée, manque de précision du clic…) avec les iPad ready websites. Autre exemple, YouTube qui propose une interface simplifiée à destination des terminaux nomades : YouTube Leanback offers effortless viewing.

L'interface épurée de YouTube Leanback
L'interface épurée de YouTube Leanback

Si vous allez sur www.youtube.com/leanback, vous pourrez ainsi profiter d’une version épurée et en plein écran que l’on peut consommer en position détente (“Lean back” = “Allongé“) avec une manipulation au clavier :

Plus récemment nous avons également l’exemple fracassant de Flipboard, une startup qui propose une application de visualisation de vos flux d’activité Facebook / Twitter/ … dans un format beaucoup plus avantageux (de type magazine papier) : Flipboard, New “Social” iPad Magazine will be Powered by Semantic Data.

Twitter comme un magazine sur votre iPad avec Flipboard
Twitter comme un magazine sur votre iPad avec Flipboard

Là encore l’idée est de proposer une expérience utilisateur plus immersive et surtout bien plus agréable à manipuler avec une interface tactile :

Dernier exemple avec Cooliris, qui proposait déjà un plug-in de visualisation des images (cf. Le web dans un écrin avec Cooliris) qui vient tout juste de sortir Discover, une application permettant de parcourir Wikipedia dans un format “magazine” : Discover by Cooliris: Wikipedia Never Looked This Good.

Wikipedia comme un magazine sur votre iPad avec Cooliris
Wikipedia comme un magazine sur votre iPad avec Cooliris

Là encore l’idée est de proposer une expérience plus riche et surtout bien mieux mis en scène que des “simples” pages de wiki :

Notez que je ne critique pas Wikipedia (qui vient tout juste de refondre son site) ni la mise en page des articles qui remplissent parfaitement bien leur rôle informatif. Mais force est de constater que l’on peut faire ds choses étonnantes et tout à fait intéressantes en jouant uniquement sur la mise en page.

À la question “Faut-il ré-inventer le web pour les touchbooks“, je répondrais qu’il n’est pas tant question de ré-inventer le web mais plutôt de repenser les interfaces de consultation. Ainsi les sites web de Twitter et Wikipedia sont et restent optimisés pour un ordinateur, mais l’éditeur fournit un navigateur adapté au terminal afin de maximiser l’expérience utilisateur.

Je ne peux que constater l’efficacité du résultat et me réjouir de l’intérêt porté au confort et à l’expérience d’utilisation. De plus, les éditeurs tiennent peut-être là le moyen de rentabiliser leur matière première : Le site web est gratuit (financé par la publicité) et accessible avec n’importe quel terminal, mais la version adapté aux spécificités d’un smartphone ou touchbook est payante (ou financée autrement avec du contenu additionnel).

/!\ Article initialement publié sur SimpleWeb.fr.

Adobe lance une offensive sur les magazines numériques et les jeux mobilesCommentaires fermés

Les habitudes de consommation changent, et les éditeurs évoluent avec elles. Ainsi nous passons de plus en plus de temps sur les terminaux alternatifs comme les smartphones ou les touchbooks, et cette tendance va s’accroître fortement au vue des prévisions. Pour anticiper cette évolution Adobe a tout récemment lancé deux initiatives pour renforcer sa légitimité sur ces terminaux alternatifs.

Il y a tout d’abord l’annonce du lancement de l’offre Digital Publishing qui permet de publier des contenus de type magazine sur des touchbooks. Le premier exemple visible est le portage du magazine Wired sur l’iPad. Après cette première expérience réussie, et la petite scène de ménage en public (cf. Vivement la fin du conflit entre Apple et Adobe), Adobe propose maintenant une extension à la suite InDesign pur pouvoir intégrer des contenus multimédias et concevoir une interface adaptée aux touchbooks : Adobe to Roll Out New Publishing Software for Tablets.

L'outil de publication de magazines numériques d'Adobe
L'outil de publication de magazines numériques d'Adobe

Cette extension est composée du Digital Content Bundler qui permet d’importer des sources, de les retravailler, d’y ajouter des meta-données ainsi qu’une couche d’interactivité et de les publier dans un format propriétaire (le .issue). L’autre partie de l’offre est le Digital Content Viewer, un module de visualisation qui est proposé aux éditeurs pour qu’ils puissent distribuer leurs magazines.

La version numérique du magazine Wired
La version numérique du magazine Wired

Je ne rentrerais pas dans les détails de l’offre, mais cette dernière me semble tout à fait adaptée aux contraintes des éditeurs (ne pas révolutionner leur chaîne de production) et va permettre d’abaisser grandement le coût de transformation des publications (enfin je pense, si vous avez des retours d’expérience je suis preneur). Cette offre nous prouve donc deux choses :

  1. Adobe compte bien maintenir sa position dominante sur le créneau des outils d’édition
  2. Adobe n’est pas tant fâché que ça avec Apple (après tout ils ont besoin l’un de l’autre)

Plus d’infos ici : Creating Digital Magazines et Advancing the future of digital publishing.

Deuxième initiative, un grand concours de développement de jeux sur mobile avec Flash (sur le plateforme Android) auquel participent trois gros acteurs (Kongregate, Flash Game Licence et Mochi Media).

Jeux mobiles avec Flash sur le Nexus One
Jeux mobiles avec Flash sur le Nexus One

Il y a ainsi près de 30.000$ de gains pour chacun de ces concours qui récompensera les meilleurs jeux mobiles (en fonction de leur jouabilité, de l’esthétisme et des performances techniques). Adobe n’en est pas à son premier gallop d’essai pour les jeux mobiles en Flash (Kongregate Tests New Android Flash Implementation With 100+ Games) mais ce concours devrait fortement stimuler les développeurs. Nottons au passage l’effort de pédagogie réalisé par Kongregate qui profite de l’occasion pour publier des recommandations parfaitement bien documentées : Best Practices for Adobe Flash Multiscreen Gaming.

/!\ Article initialement publié sur InterfacesRiches.fr.

Cisco lance Cius, le premier touchbook BtoBCommentaires fermés

Grosse surprise la semaine dernière avec l’annonce faite par Cisco du lancement de Cius, le premier touchbook BtoB : Cisco Simplifies Mobile Collaboration with First-of-its-kind HD Video-Capable Business Tablet. Ce terminal ambitionne de révolutionner notre façon de travailler et d’interagir avec une offre complète incluant les services de communication et de collaboration de Cisco.

Le Cius sur son support
Le Cius sur son support

Première chose notable : Cisco présente son touchbook comme un complément des outils traditionnels (téléphone fixe, smartphone, notebook…) et non comme une solution autonome. D’ailleurs les caractéristiques techniques de ce terminal sont plus proche d’un gros smartphone que d’un ordinateur : Système d’exploitation Android, écran 7″ avec webcam HD, communication Wifi + 3G et même 4G…

Vidéo-conférence avec le Cius
Vidéo-conférence avec le Cius

Deuxième fait notable : Ce terminal n’est pas censé accompagner les collaborateurs nomades dans leurs déplacements à l’extérieur mais plutôt accompagner les collaborateurs au quotidien dans les déplacements au sein de leur bureau (salle de réunion…). Le positionnement est donc très proche d’un iPad (qui est plus à l’aise dans votre salon que dans le bus) mais dans un contexte BtoB. En témoigne cette vidéo où aucun cas d’usage “externe” n’est présenté :

La principale fonction de ce terminal est d’améliorer les échanges du quotidien (vidéo-conférence, messagerie instantanée…) ainsi que la collaboration en intégrant les outils “maison” (QuadShow and ShareWebEx ConnectPresence…).

Il y a plusieurs choses que je trouve très intéressantes dans ce produit :

  • Il utilise le système d’exploitation Android donc va potentiel stimuler le développement d’applications métier pour ce touchbook mais également pour les smartphones compatibles ;
  • Aucune donnée n’est stockée sur ce terminal donc cela va inciter les collaborateurs à utiliser des offres de type SaaS et cloud computing ;
  • Il s’insère parfaitement dans le S.I. de l’entreprise (grâce à AnyConnect VPN et Unified Communications Manager) donc peut dialoguer avec n’importe quel applicatif.

En termes d’usage, plusieurs scénarios sont à envisager :

  • Un téléphone 2.0 qui permet de faire de la visio même à la canine ;
  • Un écran d’appoint qui permet de consulter des données ou de faire des actions de base en réunion ou dans le bureau d’un collègue ;
  • Une fenêtre ouverte sur la vie, la conscience de l’entreprise avec les outils de microblog / social presence et le dashboard des collaborateurs.
Un vue permanente sur l'activité de l'entreprise et de vos collègues
Un vue permanente sur l'activité de l'entreprise et de vos collègues

Il est encore un peu tôt pour dresser une liste complète des usages et bénéfices de ce terminal, mais l’on sent un potentiel gigantesque notamment dans d’autres secteurs comme l’éducation : Cisco Crams Its Broad(band) Ambitions Into an Android Tablet.

Ce produit ne sortira pas avant 2011 mais vous pouvez en savoir un peu plus avec ces deux démos :

Avec l’offre Cius, Cisco vient de définitivement fermer la porte à l’iPad pour les usages BtoB. Rien de bien grave car les ambitions d’Apple se situaient ailleurs, par contre le choix d’Android pourrait avoir un impact non négligeable sur l’utilisation d’iPhones en entreprise…

/!\ Article initialement publié sur Entreprise20.fr.